La Sant Jordi, fête catalane

La sardane, les castells etc
Avatar de l’utilisateur
Kiksette
Casteller
Casteller
Messages : 460
Enregistré le : 18 septembre 2015, 09:22

La Sant Jordi, fête catalane

Messagepar Kiksette » 09 avril 2016, 13:09

Bonjour à toutes et tous!

La Catalogne vit au gré des saisons et surtout des fêtes qui les jalonnent. Aussitôt sortis de Pâques et de ses richesses (culturelles, événementielles, traditionnelles et culinaires !!), les Catalans s’apprêtent à fêter un événement essentiel de leur culture : la Sant Jordi (saint patron des Catalans), qui se tient le 23 avril.

Pour les non-catalanophones, Sant Jordi n’est autre que Saint Georges. Il est donc nécessaire, avant d’évoquer son importance en Catalogne, de proposer une petite digression historico-religieuse.

Saint Georges


Saint Georges de Lydda (270-303) est un martyr du 4e siècle. Il est le Saint Patron de la Chevalerie dans toute la chrétienté. Son nom vient du grec ancien geôrgos « agriculteur/laboureur ». Il est aussi considéré comme le protecteur des femmes. Militaire, officier de haut grade de l’armée romaine.

Sant Jordi Generalitat.jpg
Source Wikipedia
Sant Jordi Generalitat.jpg (64.24 Kio) Vu 1395 fois

La légende dit que, chevauchant son cheval blanc, il aurait sauvé la princesse-fille du roi de Silène, des griffes d’un dragon terrorisant la cité.
Son martyr : sous la pression des invasions barbares, l’Empire Romain connait une grave crise, qui remet en cause la foi chrétienne au profit des traditions romaines. Très pieux, Saint Georges ne renie jamais sa foi : il est donc emprisonné, puis supplicié et enfin décapité le 23 avril 303.
Il devient alors le symbole de la bravoure chevaleresque.

Saint George par Raphael.jpg
Source blog HAR14395
Saint George par Raphael.jpg (126.71 Kio) Vu 1395 fois
Saint George et le dragon par  Uccello.jpg
Source blog HAR14395
Saint George et le dragon par Uccello.jpg (171.7 Kio) Vu 1395 fois

La variation catalane

La légende est reprise par les Catalans. Elle dit qu’un dragon particulièrement féroce et monstrueux tourmentait la ville de Barcelone. Repoussée par les flèches des soldats, la bête se terra dans une grotte. Mais quiconque approchait l’antre se faisait dévorer. On tira donc au sort la personne qui irait l’en déloger. La princesse du royaume fut désignée. Mais en route pour la caverne, elle rencontra le preux Jordi qui, ému par la détresse de la jeune femme, s’en alla la remplacer et vaincu le dragon.

Deux variations à la fin de l’histoire :
- Quand Jordi trancha la tête de la bête, en jaillit une pluie de roses
- Le sang du dragon se propagea sur la terre, dont jaillit une rose qui se mit à fleurir chaque mois d’avril
D’où la tradition de la rose offerte le jour de la Sant Jordi.

Il existe cependant une autre explication à « l’offrande florale » du 23 avril en catalogne, plus récente, dont je parlerai un peu plus tard ;) !
La parenthèse légende et religion s’achève donc, et je rentre dans le vif du sujet : la fête de la Sant Jordi en Catalogne.
La fête

L’origine


Le 17 avril 1456 les Corts Catalanes (sorte d’instance représentative comprenant une réunion par corps – noblesse, clergé et tiers état), recueillies au cloître de la cathédrale de Barcelone, ont rédigé une constitution qui déclarait le caractère officiel de la Fête de Sant Jordi. Elle fut alors incluse dans la Constitution de la Catalogne et le texte rédigé et publié le jour même.

Pendant toute la période du moyen-âge, se déroulaient des "fêtes courtoises" et "chevaleresques", auxquelles participaient les hautes couches de la société et desquelles étaient exclues les classes populaires. Elles proposaient des tournois entre chevaliers locaux et chevaliers d’ailleurs.
La messe solennelle, célébrée par l'évêque de Barcelone, ouvrait les fêtes. Le Palais du Gouvernement Catalan s'ornait de guirlandes de roses, l'ambiance était joyeuse pour accueillir les plus hautes personnalités du pays. Les compagnons de Sant Jordi couvraient de roses les dames.

Fete chevaleresque.jpg
Source histoire-pour-tous.fr
Fete chevaleresque.jpg (28.89 Kio) Vu 1395 fois

De nos jours, la célébration n’a quasiment pas changé. Il n’y a plus de fêtes chevaleresques, bien entendu :lol: , mais la tradition veut qu’on offre une rose et qu’on aille visiter la chapelle du saint au "Palau de la Generalitat", qui ouvre ses portes pour l’occasion. Puis le Président de la Generalitat offre un petit-déjeuner, la populaire xocolatada, à des personnalités de tous les domaines.

Palais de la Generalitat Barcelone.jpg
Source Wikipedia
Palais de la Generalitat Barcelone.jpg (14.54 Kio) Vu 1395 fois

La rose

J’ai déjà évoqué la légende catalane de Sant Jordi et de la rose. Mais on peut évoquer d’autres origines quant à l’intervention de cette fleur.
On peut lui prêter des origines païennes, qui remontent l’ère chrétienne. En effet, les Romains, à l’arrivée du printemps, fêtaient la déesse Flora, une des divinités agraires romaines les plus antiques et les plus puissantes. Lors des Floralies, ils couvraient sa statue de roses en hommage et en demande de fertilité – dans son sens large : la floraison des fleurs sauvages et des abeilles, qui donnent naissance à la nature verdoyante au printemps.

Deesse Flora par Botticelli.jpg
Source Wikipedia
Deesse Flora par Botticelli.jpg (95.25 Kio) Vu 1395 fois

On dit également que l’origine de la rose remonte au 15e siècle. A l’occasion de la Sant Jordi, la ville de Barcelone organisait la Fira dels Enamorats (la fête des amoureux). Les amoureux et les fiancés s’offraient donc des roses, qu’ils achetaient à la foire des fleurs. Les vendeurs s’installaient tout autour du Palau de la Generalitat. Simultanément, on instaura la coutume d’offrir une rose aux femmes ayant assisté à la messe célébrée à la chapelle du palais.

Rose.jpeg
Rose.jpeg (23 Kio) Vu 1395 fois

Aujourd’hui encore, la cour du Palais de la Generalitat se remplit de roses à la Sant Jordi et l’évêque de Barcelone bénit les fleurs.

Le livre

La coutume d’offrir des livres est née en 1926, à l’initiative de l’écrivain et l’éditeur Vicent Clavel i Andrés, originaire de Valence mais établi à Barcelone. Elle s’inspire directement du mouvement de la Renaixenca, qui fait de la Sant Jordi le symbole de l’identité catalane.

La Renaixenca, mouvement culturel s’inscrivant dans le courant du romantisme, a vu le jour en pays catalan à la seconde moitié du 19e siècle. Son nom, Renaissance, reflète la volonté de faire renaitre la culture et la langue catalane comme langue de prestige. Un des champs où elle s'est le plus développée est la littérature mais il s'agit d'une philosophie globale concernant d’autres disciplines, telles que l'architecture, la peinture, la politique, l'entrepreneuriat, l'histoire…

Vicent Clavel i Andrés, directeur d’Editorial Cervantes, proposa en 1926 aux libraires barcelonnais d’instituer une fête visant à soutenir et diffuser les livres. La première date de cette fête du livre fut fixée au 7 octobre, puis déplacée au 23 avril, date de commémoration de la mort de Cervantes (et de Shakespeare). Une manière pour le dirigeant de l’époque, le Général Primo de Rivera (et destructeur de la Mancomunitat de Catalunya – institution qui regroupait les 4 institutions provinciales catalanes de Barcelone, Tarragone, Lleida et Gérone), de supplanter la fête de la Sant Jordi et d’instaurer El Dia del Libro.

Livres.jpg
Livres.jpg (31.06 Kio) Vu 1395 fois

El Dia del Libro s’implanta dans la culture locale. Elle se transforma, au fil du temps, en une promotion des livres en catalan, des auteurs catalans et de la revendication de l’identité catalane.

En 1995, l’UNESCO fit du 23 avril La Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur. La fête des Catalans prit alors une nouvelle dimension, celle de l’universalité.

De nos jours...


Aujourd’hui, la Diada de la Sant Jordi est une véritable fête : au delà d’offrir un livre aux hommes et une rose aux femmes (personnellement, offrez-moi des livres!! :lol: ), elle propose des festivités diverses et variées.
- Les bibliothèques, théâtres, salles de concerts se remplissent
- Les lectures de poêmes fleurissent dans les rues de Barcelone, et la rambla fleurit tout court!
- La ville de Montblanc en Catalogne sud propose la Semaine Médiévale
- En Catalogne Nord, les festivités sont nombreuses à Perpignan, mais aussi dans les villages

Sant Jordi Barcelone.jpg
Source cometobarcelona.com
Sant Jordi Barcelone.jpg (33.66 Kio) Vu 1395 fois
Sant Jordi.jpg
Source M.Estarriola
Sant Jordi.jpg (68.72 Kio) Vu 1395 fois

Je terminerai sur cette phrase, expression du peuple catalan. La Sant Jordi, « est l'expression de notre peuple, journée de la convivialité, du civisme et de la culture ; en définitive, c’est la manifestation de notre respect pour toutes les personnes, les peuples et les cultures ».

Rose et Livre.jpg
Rose et Livre.jpg (32.68 Kio) Vu 1395 fois

Bonne fête à tous !

Et un grand merci aux contributeurs du net :) , qui m’ont permis de publier ce post qui, j’espère, vous plaira :
- Monsieur Jean MAYDAT
- L’Association Sant Jordi Catalunya Nord
- Wikipédia

Retourner vers « Traditions Catalanes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité