Le frelon asiatique en Pyrénées-Orientales

Pour les amoureux des produits de la nature.
burromasque
Sardanista
Sardanista
Messages : 103
Enregistré le : 10 septembre 2015, 17:06

Le frelon asiatique en Pyrénées-Orientales

Messagepar burromasque » 18 mars 2016, 19:08

Bonjour, j'ai décidé de faire un petit post sur un insecte volant que je déteste particulièrement: Le frelon asiatique

Le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina), également appelé frelon asiatique, est, comme tous les frelons, un hyménoptère de la famille des Vespidae, et du genre Vespa.
Naturellement acclimatée à un milieu tempéré à subtropical, cette espèce a été introduite par mégarde en France. On la rencontre en Asie continentale jusqu’au nord de l’Inde et dans les montagnes de Chine, zones géographiques où le climat est comparable à celui de la France, ce qui explique qu'aient été possibles son installation et la colonisation de nouveaux territoires en Europe.

frelon asiatique.png
frelon asiatique.png (47.71 Kio) Vu 1432 fois

frelon européen.png
frelon européen.png (37.42 Kio) Vu 1432 fois

En France :
Le frelon asiatique a été observé pour la première fois en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne, provenant probablement de conteneurs de poteries chinoises via le port du Havre. La première détermination de l'espèce fut réalisée à la suite d'un prélèvement effectué en novembre 2005.
En mai 2006, trois autres individus sont à nouveau prélevés dans la même région. Le signalement officiel de l'insecte est alors effectué dans le bulletin de la société entomologique de France. Cette année-là, l'Aquitaine est vraisemblablement colonisée. La première mise en garde face à cette espèce est lancée dans la foulée.
Dès lors, son expansion dans tout l’hexagone va se poursuivre irrémédiablement. En 2009, on retrouve des frelons asiatiques jusqu’en Ile-de-France
La progression du front d'invasion est d'environ 60 km par an, le frelon étant présent sur 50 % du territoire métropolitain (majoritairement la moitié sud-ouest) en 2012.

Dans les Pyrénées Orientales :
Les premières alertes se font à partir de 2010, avec des premiers spécimens vus sur la plaine du Roussillon.
On trouve essentiellement les colonies de frelons asiatiques dans le Massif des Albères, dans les alentours de Céret et le long de la Têt, entre Millas et Prades.

nid de frelons1.jpg
Découvert à Argelès
nid de frelons1.jpg (136.96 Kio) Vu 1432 fois

nid de frelons3.jpg
Découvert à Ille-sur-Têt
nid de frelons3.jpg (189.7 Kio) Vu 1432 fois

Le nid :
Comme le frelon commun, le frelon asiatique construit un volumineux nid de papier mâché, composé de plusieurs galettes de cellules entourées d’une enveloppe faite de larges écailles de papier, striées de beige et de brun.
Lorsqu’il est installé dans un espace bien dégagé, le nid du frelon asiatique est sphérique quand sa taille ne dépasse pas 60 cm de diamètre. Mais il peut devenir ovalaire et atteindre jusqu’à 1 m de haut et 80 cm de diamètre quand il est fixé, comme c’est souvent le cas, à plus de 15 m de haut dans un grand arbre. Le frelon asiatique nidifie parfois dans un bâtiment ouvert ou dans un creux de muraille, beaucoup plus rarement dans un roncier ou une cavité du sol. Les nids de frelons asiatiques sont facilement observables en hiver lorsque les arbres ont perdu leurs feuilles

nid de frelons2.jpg
Gros plans
nid de frelons2.jpg (137.9 Kio) Vu 1432 fois

Les dangers pour l’homme:
Un nid de frelon asiatique à basse altitude représente un grave danger pour les enfants en premier lieu, mais aussi pour les inconscients ou tout simplement pour le malchanceux aux abords d’un nid dont il n’a pas connaissance. Ce problème est réel avec les nids à moins de 4 mètres du sol, qui sont souvent cachés.
Un passage un peu trop proche, de fortes vibrations (branches remuées, marche sur une toiture, jardinage) suffit à déranger les frelons asiatiques. Si la colonie de frelons se sent menacée, elle attaque ! Sachant que plus le nid est gros, plus le nombre de piqûres peut être important, plus on y risque sa peau (au plein sens du terme !).
Le frelon asiatique est doté d’un dard pouvant sortir de 6 mm, et traverser même un gant de cuir pour travaux extérieurs. Contrairement à l’abeille qui laisse son dard harponné et planté dans la chair de la victime piquée, le frelon asiatique peut s’acharner et piquer plusieurs fois.

Précautions à prendre :

- Avant de tailler une haie, un arbre ou un massif, remuer le feuillage avec un manche à balai ou un bâton long. Bien ouvrir l’œil et si un ou plusieurs frelons sortent de la haie, partir en courant avec une distance de sécurité de 15 m minimum.
- Vérifier la toiture des abris extérieurs de la même manière, et s’assurer qu’aucun frelon ne guette à l’entrée d’une cavité sous tuile ou d’une aération.

nid.png
Découverte d'un nid dans un abris de jardin
nid.png (255.4 Kio) Vu 1432 fois

La dose de venin injectée par le frelon est plus importante que celle d’une guêpe, plus profonde et plus douloureuse. Les effets qui s’en suivent sont aussi plus importants. Attention, en cas d’allergie, une seule piqûre mal placée (gorge, bouche et plus largement tête) peut entraîner un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique et la mort, si un traitement spécifique n’est pas mis en œuvre très rapidement. En cas de piqûres multiples (très fréquent), il y a risque de troubles importants, car le venin est neurotoxique. Un arrêt cardiaque est aussi possible chez les personnes les plus faibles. Il est fortement conseillé de consulter un médecin très rapidement en cas de piqûre(s).

Les dangers pour les abeilles:

Le plus gros problème posé par cette invasion est sa propagation rapide et l’extermination des abeilles à brève échéance.

Une colonie de frelons asiatiques peut, durant une saison, engloutir jusqu’à 200 000 abeilles. Les apiculteurs des Pyrénées-Orientales, déjà affectés par le nombre déclinant d’abeilles dans le département (certainement dû aux pesticides largement employés par l’activité agricole), le sont encore plus par la présence des colonies de frelons.

Cycle de vie d’une colonie de frelon asiatique. Comprendre l’ennemi !

La femelle fondatrice de frelon asiatique ne vit qu’une année. A la fin de l’automne, les premiers frimas de l’hiver provoquent la sortie des futures reines. Elles quittent leur nid et trouvent une cachette pour passer la saison froide. Le reste de la colonie ne survivra pas.
C’est au printemps suivant, quand la température se fixe au-dessus de 13°C, que les femelles fondatrices sortent de leur hibernation et démarrent la construction de leur nouveau nid. Un cycle infernal démarre.
Chacune sera seule pour fonder une nouvelle colonie : construire le nid (une alvéole chaque jour), pondre (un œuf chaque jour), se nourrir et nourrir les larves jusqu’à ce qu’elles deviennent nymphes, puis adultes ouvrières, 45 jours après la ponte de l’œuf. Pendant cette période (du 15 février au 1er mai), elle est seule à assumer la survie de sa colonie.
Contrairement aux abeilles, la femelle fondatrice passe la plupart de son temps en dehors du nid, jusqu’à la naissance des premières ouvrières, 45 jours après la ponte du premier œuf, c’est à dire aux environs du 1er mai. Après les premières naissances, la femelle fondatrice est remplacée dans son labeur. Elle reste alors au sein du nid et ne fait plus que pondre, comme une reine, jusqu’à 100 œufs par jour, jusqu’à épuisement en automne.

Que faire ?

L’observation ! De nos jardins comme de la végétation lors de promenades en garrigue. Il s’agit d’être vigilant plus que d’être inquiet. Les accidents sont heureusement très rares. Il ne faut pas que cela vous empêche de profiter pleinement de la nature.

Néanmoins, si vous apercevez un nid : ne prenez pas le risque de le détruire vous-même, et contactez la mairie la plus proche du lieu où vous avez localisé le nid. Une entreprise privée relevant de l’activité « services de désinfection, dératisation et désinsectisation » interviendra.

sources:
le site: Wikipédia
le site: frelonasiatique.univ-tours.fr
le site: anti-frelon-asiatique.com/
le site: frelonasiatique.mnhn.fr

Ingeborg Møller
Touriste
Touriste
Messages : 9
Enregistré le : 29 septembre 2015, 13:46

Re: Le frelon asiatique en Pyrénées-Orientales

Messagepar Ingeborg Møller » 19 mars 2016, 01:22

Merci de cette information. Cette invasion risque de faire d'importants dégâts - et douleurs si on se fait piquer.

Avatar de l’utilisateur
Kiksette
Casteller
Casteller
Messages : 370
Enregistré le : 18 septembre 2015, 09:22

Re: Le frelon asiatique en Pyrénées-Orientales

Messagepar Kiksette » 07 mai 2016, 08:31

Beurk :o

Je me souviens en avoir tué quelques-uns l'été dernier, à coups de savate...Visiblement j'ai pris des risques inconsidérés... :?


Retourner vers « La faune et la flore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité